La vilaine maison

La rénovation de notre maison toute moche ou comment donner une âme à ce qui est désormais LA maison (et autres aventures désopilantes)

20 juillet 2007

Comment planter son jardin en 4 leçons

Leçon n° 1

euphorbe

Utilisez un récipient bien étanche pour vos plantations (type jolie bassine ancienne en zinc) et omettez d’y percer des trous. Si le temps est pluvieux, une rétention d’eau devrait rapidement s’opérer transformant le réceptacle en bain de boue pour végétaux. S’il arrête de pleuvoir, l’euphorbe a des chances de s’en tirer avant de perdre l’ensemble de ses feuilles. Pour le reste de ces pauvres plantes… c’est définitivement cuit.

Leçon n° 2

capucines

Choisissez de semer des capucines et des pois de senteur dans une jardinière, puis posez là directement sur le sol. Ces deux plantes ne demandant qu’à se développer généreusement, elles n’ont dès lors plus d’autre choix que celui de ramper bêtement sur la pelouse.
Il eut fallu les disposer de façon à ce qu’elles puissent, soit tomber élégamment, soit s’accrocher à un support (tuteur, fil, treillage…).

Leçon n° 3

tournesol

Semez vos graines dans une terre non préparée. Considérant que ce terrain n’a pas été travaillé depuis plusieurs année, il devient pour vos semis aussi accueillant que le béton. Sur la photo, vous pouvez d’ailleurs apercevoir des graines de tournesols ayant donné tout ce qu’elles pouvaient dans ces conditions, c’est à dire rien.
Promis, l’année prochain, je bêche, herse et bine comme une malade avant de semer quoi que ce soit.

Leçon n° 4

roquette

Semez vos espèces robustes de salades «dru comme du poil éd tchien» et négligez d’éclaircir les rangs. Pendant deux semaines, vous aurez ainsi de quoi ravitailler tout le bourg en roquette (alors que votre consommation personnelle n’exige que quelques grammes), puis, passé ce délai, plus rien.
On vous a pourtant assurée que la roquette repoussait après avoir été coupée à la base… vous attendez toujours les nouvelles pousses.

Vous l’aurez compris, j’ai fait à peu près toutes les âneries possibles en matière de jardinage. J’ai naïvement pensé que le fait de simplement planter ou semer en terre allait assurer prospérité et luxuriance à ces pauvres plantes. J’en tire donc plusieurs leçons :

  • la terre se prépare soigneusement ;

  • les contenants sont très importants ;

  • on étudie l’espèce avant de la cultiver (je vous jure, j’ignorais que les capucines se développaient à ce point) ;

  • et surtout… un jardin réclame beaucoup de travail et de soins.

Et donc, forcément, l’année prochaine, le jardin sera beaucoup plus réussi. Car forte de ces recommandations, je ne pourrai pas faire pire…

Allez un peu de positif : ces deux là, nouveaux venus, n’ont pas encore eu le temps de souffrir de défauts de soin :

laurierrose

Le laurier-rose n’attend plus qu’un peu de soleil pour fleurir

hortensias

Jusqu’à il y a peu, je n’aimais pas les hortensias, je trouvais ces plantes vraiment trop classiques, et puis j’ai vu celui-là, je n’ai pu résister à sa magnifique couleur… et il me l’a fallu.

Posté par mariec62 à 21:35 - La Maison, le jardin - Commentaires [10] - Permalien [#]

Commentaires

    Nous avons semé des graines de tournesol en avril et les seules à avoir vraiment bien "pris" étaient celles semées en godet à l'intérieur, puis repiquées quelques semaines plus tard : celles semées en pleine terre par flemmardise n'ont jamais germé, pourtant la terre est meuble... (je suppose que des petites bêtes s'en sont régalées).
    Pour le reste, il y a peut-être des erreurs, mais le jardinier est tributaire aussi de beaucoup d'impondérables contre lesquels il ne peut pas grand chose

    Posté par luna pat, 20 juillet 2007 à 23:02
  • Potager

    Expérience des radis: semé en vrac, ils ont poussé au format 2mm de large sur 6cm de long


    Expérience des carottes: toute les fourmis du jardin sont reparties avec une graine sur le dos

    Expérience de la courge: arrosage tout un été et 100l d'eau plus tard: 1 pauvre courge de 10cm de diamètre

    Posté par calalalere, 20 juillet 2007 à 23:23
  • La jardinière en zinc, j'ai la même, non percée évidemment..la plante est devenu blanchâtre à force d'accumulation d'eau!

    Posté par lili, 21 juillet 2007 à 14:40
  • Je me retrouve bien dans quelques-uns de tes problèmes de jardinage... Heureusement, avec le temps, on s'améliore

    C'est pas pour ça que mes p'tits bébé-fleurs (semences inratables parait-il...) plantées ce printemps n'ont pas finies dans l'estomac de la colonie d'escargots qui squattent mon jardin Pffff ça me fera au moins une leçon pour l'année prochaine: ne pas oublier la barrière de poison anti-limaces&Co autour de mes plantations ))

    Posté par Mélinette, 22 juillet 2007 à 00:03
  • deux métaphores jardinières offertes dans ce commentaire

    Chez nous, côté potager, en dehors des fraisiers qui ont bien donné et des radis, le reste est décevant. 4 courgettes récoltées, ça pousse bien mais les limaces bouffent tout, les tomates poussent très très très lentement, les haricots sont désespérement nains...
    Côté fleurs ça va, il faut dire que je me suis limitée à quelques graines de lin rouge, un pied de lavande et deux plants d'anthémis, plus quelques horthensias qui étaient déjà là.

    La meilleure façon d'apprendre c'est de commencer par se planter.
    Dans deux ans, tu seras mûre pour un blog spécial conseils Jardin

    Posté par heidi, 23 juillet 2007 à 10:19
  • Une bonne nouvelle concernant les hortensias, même si tu le coupes à ras, il repousse.
    Testé à deux reprises.
    L'hortensia est encore là... dans le coin du thym et de la lavande, tant pis...
    Tu n'as pas encore testé les grosses jarres de type "Poterie d'Alès" ?
    J'hésite à me lancer...Avec un olivier dedans ce serait magnifique, mais dans nos régions septentrionales, j'ai comme un doute...

    PS Ton laurier-rose est très joli...

    Posté par Soeur Anne, 23 juillet 2007 à 10:31
  • nous le jardin est en foin si si, je précise, il n'est jamais vert en été

    Posté par Kheyliana, 23 juillet 2007 à 11:31
  • Ah, tu m'a fait bien rire avec ces leçons !
    C'est dommage pour l'euphorbe car c'est très résistant. Peut-être que tu peux encore la planter en pleine terre ?
    Bon, petit conseil pour les deux plantes qui restent : le laurier rose, tu le rentres en hiver dans une pièce lumineuse et pas trop chauffée. L'hortensia, tu le plantes à l'ombre ou mi-ombre et tu l'arroses tout l'été s'il ne pleut pas.

    Posté par Baïlili, 23 juillet 2007 à 13:12
  • Oups, j'ai fait les m^^emes erreurs lorsque j'ai acheté ma maison. J'ai investi dans quelques plantes que j'ai mis en terre comme ça sans préparer quoi que ce soit ni la motte ni le sol! Heureusement mon loulou a tout rectifié et depuis il chérit son jardin et moi je ne l'occupe que pour y lire, buller ou inspecter les floraisons

    Posté par karine_, 24 juillet 2007 à 19:57
  • merci pour les leçons !!!

    Posté par Aline, 26 juillet 2007 à 09:44

Poster un commentaire